REPRISE DE LIGAMENTOPLASTIE DU GENOU

La ligamentoplastie du croisé antérieur est solide, au moins autant que l'ancien ligament croisé. Mais elle n'est pas incassable.

Un nouvel accident sportif peut entraîner sa rupture.

Il faut à nouveau stabiliser le genou avec un tendon ou ligament de remplacement. Il faut bien entendu faire une croix sur le tendon de la patte d'oie déjà prélevé (je suppose que le patient a eu une des meilleurs techniques existantes, la DT4 (demi-tendineux 4 fois replié sur lui-même) décrite au chapitre sur la rupture du croisé).

Les solutions à disposition sont :

 - la rééducation, si tant est qu'elle permette une vie sereine, et sportive.

 - le prélèvement d'un transplant rotulien os-tendon-os (le "KJ"). C'est très solide mais le prélèvement laisse davantage craindre des douleurs ou des gênes que la première intervention (dite DT4).

 - le prélèvement d'un tendon de la patte d'oie sur l'autre genou, qui est sain.

 - le prélèvement du 2ème tendon laissé en place sur le genou déjà opéré, si seulement la zone opératoire veut bien se laisser disséquer facilement et si elle permet de retrouver un 2ème tendon costaud (parce qu'à la première opération on a prélevé normalement le plus costaud des deux).

 

Heureusement, il y a une dernière solution, qui a ma préférence :

 

LIGAMENTOPLASTIE DU CROISÉ ANTERIEUR PAR ALLOGREFFE DE TENDON ROTULIEN

Pour éviter de faire des sacrifices supplémentaires, l'allogreffe est idéale.

 

On a à disposition un tendon rotulien complet avec la rotule en entier et un morceau de tibia.

La préparation du greffon est faite indépendamment de la chirurgie du patient. Il est taillé très généreusement pour faire solide, permettre un bon blocage dans l'os du patient. Il va se positionner dans tout ou partie des anciens tunnels de la ligamentoplastie précédente. Il sera fixé par des grosses vis résorbables.

 

L'intervention est plus simple pour le patient que la première fois puisqu'il n'y a pas de prélèvement de greffon sur lui. Il est opéré moins longtemps.

C'est donc, à plus forte raison, une chirurgie ambulatoire.

L'appui est immédiat, sans attelle, soulagé par des béquilles.

Les consignes sont identiques à la première chirurgie, et les suites sont en général plus simples.

 

 

 

Seuls écueils, la disponibilité et le coût du greffon ...

La banque d'organe doit souvent faire attendre pour avoir un greffon de disponible (le don d'organe, c'est important).

La sécurité sociale n'a pas fixé de tarif à ce type d'intervention, elle n'est donc pas prise en charge. Pourtant cette chirurgie existe et rend bien service de temps en temps.

 

 

Récupération Rapide Après chirurgie, Dr Rémi, chirurgie du sport, Toulouse, la Croix du Sud
rupture LCA, chirurgie du sport, Toulouse, Dr Rémi, la Croix du Sud
Tendu par des fils, le nouveau ligament croisé antérieur prêt à être faufilé dans le genou. A côté, l'allogreffe dont le nouveau ligament a été prélevé.
Allogreffe ligamentoplastie LCA rompue, Dr Rémi, chirurgie du sport, Toulouse, La Croix du Sud.
Le genou vient de recevoir l'allogreffe : reprise de la cicatrice tibiale, des 2 cicatrices d'arthroscopie, et un petit trou supplémentaire devant la cuisse pour passer un fil. Plutôt simple en fait !