L'ORTHO-GÉRIATRIE

C'est la rencontre de deux domaines spécialisés de la santé qui ont compris les atouts de leur complémentarité pour traiter les personnes âgées fracturées : le domaine du gériatre, et celui du chirurgien orthopédiste.

 

Le gériatre assure la prévention et la gestion des soucis de santé des personnes âgées. Il y a les pathologies déjà présentes lors de l'admission, en principe déjà traitées. Il y a aussi toutes les pathologies, mentales ou physiques, qui risquent de se révéler, s'aggraver, se déclencher, à l'occasion du séjour chirurgical : confusion, désorientation, dépression, syndrome de glissement, escarre, infections ... S'y ajoutent volontiers une perte de confiance, une régression des capacités, la gestion de la douleur, et les difficultés pour le retour à la maison. Le gériatre est la personne de choix pour anticiper ou gérer ces soucis.

 

Le chirurgien orthopédiste et traumatologue assure la réparation ou le remplacement prothétique des fractures. L'os étant fragile, les lésions d'écrasement ou instables sont plus fréquentes. Les choix chirurgicaux doivent s'affranchir au mieux des capacités limitées de cicatrisation et de réparation. Ils prennent en compte ce qu'il est raisonnable de supporter pour un sujet âgé, fatigué.

La balance bénéfice/risque est le plus souvent en faveur de l'opération : pour espérer la reprise de la marche, ou du fauteuil, ou d'un nursing serein.

 

Le gériatre permet au chirurgien orthopédiste de limiter les effets secondaires de la fracture, de la chirurgie, de l'âge, et de l'hospitalisme.

Ce tandem ne résume pas les intervenants médicaux indispensables du parcours de soin : l'urgentiste, l'anesthésiste, et bien souvent cardiologue, entre autres spécialités médicales...

Les infirmières, les aide-soignantes, les kinésithérapeutes, la nutritionniste, participent activement à la réussite de la prise en charge.

C'est un vrai travail d'équipe.

Ce travail se prolonge au delà de la clinique, dans la confiance réciproque avec les structures d'aide à domicile, de convalescence, de rééducation, et de long séjour.

 

Le lancement du service d'orthogériatrie a eu lieu à la clinique la Croix du Sud à Quint-Fonsegrives, le 23 octobre 2018. Il a réuni les gériatres et les orthopédistes des sites St-Jean du Languedoc et du Parc.

 

Clinique Croix du Sud

fracture col du fémur personne âgée Toulouse orthogériatrie clinique Capio Croix du sud

Elle a ouvert en octobre 2018, avec le premier service d'orthogériatrie sur la région.

10 lits sont consacrés à cette problématique de personne âgée fracturée, en plus des lits habituels de chirurgie, et de gériatrie.

Le bloc opératoire a quotidiennement des salles dédiées aux urgences pour une prise en charge très rapide des personnes âgées.

Réseau de soin

fracture col du fémur personne agée Toulouse orthogériatrie Croix du Sud

Les directions et les médecins coordonnateurs des centres pour personnes âgées sont au coeur de cette problématique. Des patients un peu justes en autonomie quitteront la Clinique pour le centre le plus adapté à court ou à long terme.

Origines de l'orthogériatrie

Pitié Salpétrière Paris Pr Boddaert, gériatre, fracture col du fémur Toulouse Capio Croix du Sud

C'est en 2009 à Paris à la Pitié Salpétrière que le premier service d'orthogériatrie est créé en France. Les résultats très favorables ont donné l'envie de se lancer dans l'expérience à Toulouse.