Fracture de main

Les pré-requis

L'objectif est d'obtenir des doigts axés, des articulations souples, quels que soient les moyens choisis pour réparer les os.

Une préférence va à l'ostéosynthèse par broches, quand elle est raisonnable, pour limiter les dommages chirurgicaux.

L'ostéosynthèse doit être assez solide pour autoriser une mobilisation précoce, synthèse en général protégée ou accompagnée par une attelle pour éviter un enraidissement en mauvaise position.

Les images de droite vous illustrent une prise en charge.

fracture main docteur Rémi Toulouse chirurgie orthopédique
1/4 : Fracture luxation des 4ème 5ème Métacarpiens. Si vous ne trouvez pas , regardez les images en dessous, agrandies et expliquées..

La mise en oeuvre

La réduction chirurgicale est réalisée :

- soit à ciel ouvert, auquel cas les zones fracturées sont sous les yeux, au moins en partie, et toutes sortes de daviers, pointeau, peuvent aider. L'inconvénient de la réalisation d'une voie d'abord, outre d'être source d'adhérences, est de dévasculariser les os et d'évacuer l'hématome fracturaire, ce qui ne va pas dans le sens de la consolidation. Du coup, l'ostéosynthèse va être davantage sollicitée, il faut la choisir bien solide.

- soit en percutané, auquel cas les zones fracturées sont parfois accessibles à la palpation (à travers l'oedème parfois conséquent), le plus souvent à la radioscopie, et toujours à l'appréciation du chirurgien.

Cette appréciation se fonde sur le positionnement des doigts paume fléchie : l'amplitude doit être complète et le doigt axé.

 

fracture main chirurgie du sport docteur Rémi toulouse orthopédie
2/4 : Les os se superposent anormalement, au lieu d'être séparés par un interligne articulaire. Les extrémités osseuses ne se font plus face. Les axes des os cassé ou luxé divergent des os sains.

chirurgie du sport fracture de main Toulouse orthopédie docteur Rémi
Critère d'appréciation important, les doigts doivent se fléchir complètement et converger vers la base du pouce. Le défaut s'appelle la "clinodactylie" (= doigt de travers).

Les suites

Selon le traumatisme et sa synthèse,

- attelle de posture en position d'étirement des ligaments des doigts (position dite "intrinsèque plus"), réalisée sur mesure chez un appareilleur, ou de série délivrée en pharmacie

- ou simple syndactylie (doigts attachés entre eux pour se soutenir).

Un mois suffit habituellement à la consolidation osseuse, donc aux précautions d'immobilisation.

La rééducation comprend des petits mouvements permis par l'attelle de posture ou la syndactylie, puis libres.

Les pansements demandent deux semaines d'attention.

Les efforts se reprennent au bout de deux à trois mois, en se méfiant des serrages en torsion, sur lesquels des dizaines de kg de tension peuvent être développés.

 

fracture main, chirurgie sport orthopédie Toulouse Dr Rémi
3/4 : Fracture et luxation remises en place. Les broches s'appuient sur le 3ème métacarpien, solide, pour maintenir la réduction.
fracture main, chirurgie orthopédie sport Toulouse docteur Rémi
4/4 : Rançon cicatricielle un mois plus tard, à l'ablation des broches : 2 points sur la peau. Mais s'il avait fallu ouvrir du haut en bas pour faire mieux, c'était fait ...